Poster un commentaire

Dr HOUSE – Saison 5

Le roi du prime time, Hugh Laurie, le chéri des trentenaires en mal d’aventures extraconjugales, revient pour
une cinquième saison. Déjà. Diffusé pour la première fois le 16 novembre 2004 sur la Fox, le show créé par
David Shore est donc de retour après une fin de quatrième saison sur les chapeaux de roue.
Toujours diffusé par TF1dans nos vertes contrées depuis le 28 Février 2007, la chaîne reine des coupes, censures
et diffusions dans le désordre tient là sa poule aux oeufs d’or. Mais qu’en est il réellement de cette cinquième
saison ?
Toujours aussi arrogant et cynique, Hugh Laurie convainc malgré un mode pilotage automatique et un cabotinage
de plus en plus présent. Le misanthrope blindé à la Vicodin préféré des Français, assisté de ses sempiternels
jeunes étudiants tantôt acolytes opposants tantôt esprits fascinés par tant de malice et de maîtrise médicale,
part sous les meilleurs auspices pour un début de show réconfortant. Multi récompensé (Golden Globes,
Emmy), tourné à Los Angeles, la cinquième saison prévue en DVD le 31 mars 2010 promet beaucoup pour son
entame.

Les phrases cinglantes font toujours mouche et de nombreux éléments importants viennent se greffer
au scénario habituel afin de relancer l’intérêt du spectateur. On ne peut ici, afin d’éviter tout « spoiler », entrer
plus précisément dans les détails. Sachez cependant qu’un baiser intriguant viendra surprendre les fans, tout
comme la naissance de certaines idylles…
Le retour de personnages importants, le décès d’autres ou l’autodestruction de plus en plus évidente du Dr
House sont autant d’éléments bienvenus pour la série. Ajoutons à cela une intrigue rapprochant encore plus
House des shows policiers tels que Les Experts (le cas unique qui impose une solution, une prise d’otage surprenante,
etc.), certains cas originaux et des mises en abîme subtiles venant parachever cet idyllique tableau.

Malheureusement et comme toujours, rien n’est aussi simple. La directrice au caractère trempée, habillé du matin
au soir en haute couture est toujours bien trop canon pour être crédible, les actes chirurgicaux sont aujourd’hui,
a contrario du début de la série, bien trop proprets pour convaincre et les médecins adjuvants trop lisses
pour intéresser qui que ce soit.

Vous l’aurez compris, l’effet de surprise n’est plus. Les nouveaux personnages transparents ne provoquent plus
l’empathie et on suit les épisodes à moitié concerné, persuadé qu’on pourrait s’absenter plusieurs minutes sans qu’aucun
événement ne vienne perturber le cours logique et prévisible du show.
Voila qui est pour le moins préjudiciable. Nous lui accorderons toutefois le bénéfice du doute au vu du final, qui peut-être
laisse présager des jours meilleurs…

Suivant son sempiternel schéma du grand 8, de l’état du patient au célèbre diagnostic différentiel, entrecroisé
de chassés-croisés amoureux, de maladies orphelines ou de répliques chocs, Dr House saison 5 n’est en l’état
pas une mauvaise série.
Le seul problème, c’est qu’une fois vu, on l’oublie aussitôt, sans envie d’y revenir ni d’aller plus loin.
Le traitement infligé par le Dr House risque donc fort de finir en overdose.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :