Poster un commentaire

Portrait Jérémie Renier

 

 

 

 

 

 

 

Né le 6 janvier 1981 à Bruxelles de parents ostéopathes, Jérémie Renier se veut un artiste en devenir dès son plus jeune âge.  Entre tournages de films en super 8, cours de théâtre et de mime, ou stages de jonglages, le futur lauréat du prix Jean Gabin se passionne dès sa plus tendre enfance pour le monde du spectacle.
Bien qu’éconduit lors du casting de Toto le héros, le comédien apparaît en 1992 dans le film à sketchs Les Sept Péchés capitaux. Trois ans plus tard, après avoir écumé les planches du Théâtre royal de Mons, les futurs célébrés Luc et Jean-Pierre Dardenne l’engagent pour le rôle d’Igor dans le film La Promesse. Le long métrage sera nominé au César du meilleur film étranger.

 
En 1999, Jérémie Renier change d’univers pour rejoindre Natacha Régnier dans le film de François Ozon : Les Amants Criminels. Il enchaine ensuite les rôles exigeants avec Faites comme si je n’étais pas là d’Olivier Jahan ou Le Pornographe de Bertrand Bonello aux côtés de l’iconique Jean Pierre Léaud.

 

Jérémie Renier surprend l’audience en faisant une incursion dans le cinéma fantastique dans la superproduction française de l’année 2001 et réalisé par Christophe Gans : Le Pacte des loups. Alternant la comédie policière avec San Antonio aux côtés de Gérard Lanvin ou Gérard Depardieu, et l’exigence du cinéma d’auteur d’Eugène Green avec Le Pont des arts, il est nommé l’année suivante  pour le César du Meilleur jeune espoir masculin pour Violence des échanges en milieu tempéré et son interprétation de consultant d’entreprises.

 
2005 sera l’année de la consécration puisqu’au-delà de ses retrouvailles avec les frères Dardenne et son interprétation de père immature dans L’Enfant, le film remportera la Palme d’Or au festival de Cannes. En 2006, il tourne dans le cynique Président et apparaît dans Fair Play en compagnie de Benoit Magimel et Marion Cotillard.
De plus en plus courtisé, il retourne dans sa Belgique natale pour  le déjanté Dikkenek et renoue avec la fiction télévisé pour la première saison de Chez Maupassant. On le verra également dans Nue Propriété en 2006 en compagnie de son frère Yannick.

 
Fidèle aux cinéastes lui ayant mis le pied à l’étrier comme pour Le Silence de Lorna des frères Dardenne en 2008,  on le vit la même année, partageant l’affiche avec Keira Knightley dans Reviens Moi ou jouant pour Olivier Assayas dans L’Heure d’été. Après Bons Baisers de Bruges où de grands noms comme Colin Farrell ou Ralph Fiennes sont également au casting, on l’a récemment apprécié  dans Pièce montée en 2010 ou Potiche et sa relecture du théâtre de boulevard.

 
A l’affiche en 2011 dans l’insolite comédie de cape et d’épée Philibert avec Alexandre Astier,  il apparaitra également dans le rôle principal dur prochain film du réalisateur d’Otages, Florent Emilio Siri : Cloclo, biopic du chanteur Claude François. (Jonathan Deladerrière)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :