Poster un commentaire

MAINTENANT OU JAMAIS

1

Date de sortie : 03 septembre 2014
Réalisé par Serge Frydman Avec Leïla Behkti, Nicolas Duvauchelle, Arthur Dupont…

Quand on est une mère de famille, en principe, on ne braque pas les banques. Mais par les temps qui courent, ça peut être une solution pour assurer l’avenir de son foyer, et ne pas renoncer à ses rêves. Même si jouer les voleuses peut vite devenir dangereux, et les mauvaises rencontres se transformer en histoire d’amour…

Au pays de Clouzot, Audiard, Verneuil et Corneau ou, plus contemporaines, les réussites que furent Scènes de crimes, 36, Quai des orfèvres, Le Convoyeur ou Pour elle, difficile de s’offrir une place au soleil dans un pays ou l’avant-gardiste Louis Feuillade définissait les codes d’un genre en perpétuelle évolution. Tout à tour romanesque, cathartique, décalé ou frontal, le polar à la française accoucha lors des dernières décennies d’un certain nombre de bijoux du septième art. Parmi eux, souvenons nous de Mélodie en sous sol, Ascenseur pour l’échafaud, Le Cercle rouge ou Série noire pour ne citer qu’eux. Alors, toute proportion gardée, qu’en est il du nouveau rejeton du réalisateur du plus que dispensable Mon Ange ?

Et bien autant le dire tout de suite, rien de nouveau sous le soleil… Prenant le parti d’enfoncer des portes ouvertes, le premier élément frappant à la vision du film de Serge Frydman est malheureusement (pour le spectateur) cette absence totale de personnalité. Nous servant jusqu’à l’indigestion lieux communs et intrigues mille fois vues ailleurs (et pour plus d’intérêt), le film ne parvient jamais à scotcher son public, ni même à le titiller… Personnages fades (le pourtant doué Nicolas Duvauchelle dit trois phrases dans tout le film et fronce les sourcils), intrigue complètement improbable et jamais crédible (je fais un braquage avec mon agresseur parce que j’ai envie d’une maison ?! WTF !) et, summum de la mauvaise inspiration : une histoire d’amour malvenue réussissant l’exploit de nous rendre Leila Behkti antipathique, Maintenant ou jamais ne décolle… jamais justement.

Ajoutant à cela une réalisation couteau suisse sans aucune envergure (le cinémascope n’apporte aucune ampleur) et une trame qui traine en longueur, difficile de trouver une justification à tant d’errements. Sauvant son film grâce à une actrice heureusement impliquée (même si ses réelles motivations pour tout foutre en l’air restent obscures) et une seconde partie un peu plus énergique, le réalisateur ne parvient malheureusement jamais à nous faire adhérer à son propos-héroïne, ni même à nous emmener vers quelque surprise que ce soit. Pellicule tiède et manquant franchement de punch, Maintenant ou jamais n’est pas forcément un mauvais film mais méritait, pour rivaliser avec les cadors du genre, un réel effort d’écriture, d’éléments déclencheurs ou d’inattendu.

En soit, il demeure un film parmi tant d’autres, ni réussi,  ni catastrophique.  Juste oubliable et sans saveur. Next.

Bonus : Mon dossier sur le polar français

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :