Jo

Traque à Boston

Sur le papier, difficile de dissimuler l’écume au coin de nos lèvres avant d’insérer la galette. Les surdoués Trent Reznor (NIN) et Atticus Ross au score (Oscar de la meilleure musique pour The Social Network), Kevin Bacon, Mark Wahlberg (excellent), John Goodman ou Michelle Monaghan face caméra, le meilleur film de Berg selon Cinemateaser (pourtant auteur de Deepwater, Very Bad Things ou Du sang et des larmes)…

Aftermath

Le dernier rempart, Evasion… Autant de séries B jouissives prouvant que notre Terminator adoré s’emploie depuis quelques années à multiplier les rôles propres à lui offrir matière à s’épanouir. Quid donc de ce Aftermath dont la lecture du synopsis souffle pourtant le tiède, dès l’entame.

STARVE

De retour après DMZ et Rebels, Brian Wood pointe le projecteur dans ce récit complet sur une humanité qui ne parvient toujours pas à accéder à la félicité ou l’érudition. Plongeant au contraire cette dernière dans un cauchemar de division, de superficialité et de cynisme, riches et pauvres abandonnent leurs identités dans un show télévisé vulgaire et nauséabond. Les rues, toujours plus sordides et puantes régurgitent elles des sans-voix à l’horizon depuis longtemps sans issue.

Le Fulgur / Tome 1 : Au fond du gouffre

Nouvelle série événement du surdoué Christophe Bec: auteur du captivant Olympus Mons déjà chroniqué sur le site (malgré un morcellement d’intrigues déroutant), Le Fulgur reprend, autant le dire d’emblée, avec brio tous les codes inhérents au récit d’aventure du XIXème.

SNIPER GHOST WARRIOR 3

Troisième opus d’une franchise pas franchement sexy (écoulée tout de même à plus de 5 millions d’exemplaires) et dont les première séquence de gameplay furent dévoilées lors de l’E3 2015, Sniper GW3 s’offre un virage à 180 degrés et lorgne visiblement vers le cador du genre: Far Cry 3. Monde «ouvert» en vue FPS, jungles luxuriantes, plans d’eau, l’espionne Raquel et ses énormes nichons («Les gars, qui a poussé le bouton de modélisation en mode Lara Croft?») ou bases militaires saupoudrées de mercenaires surarmés en sus.. SGW3 est un pot pourri, sans jeu de mots, plus ou moins hasardeux jonglant avec le pur jeu de tir (nous en reparlerons), l’infiltration (désolé pour tous les aficionados de Sam Fisher ou d’Hitman car nous ne jouons ici pas dans la même cour) ou la découverte. Un jeu prometteur ou tout du moins ambitieux. Verdict