Jo

BITS: Interview Rafik Djoumi

Présent au forum des images durant la dernière édition de l’Etrange Festival pour une soirée spéciale BITS : Rafik Djoumi, cinéphile passionnant et curieux de toutes les créations artistiques et culturelles est un « érudit populaire ». Défendant depuis toujours la culture « geek » : bd, comics, cinéma, jeu vidéo, littérature sf ou fantastique (entre autres), le créateur de la meilleure émission visible sur le net nous a accordé une longue interview. Nous tenions sincèrement à mettre un coup de projecteur sur ce prêcheur de culture, qu’elle soit underground ou mainstream, la laissant toujours s’envoler vers des cimes philosophiques et sociologiques captivantes. Récit.

Publicités

EL BAR / PRIS AU PIÈGE : BLU-RAY

Profitant de la présence à Paris du réalisateur lors de la 23ème édition de l’Etrange Festival à Paris(pour notamment une projection de Pris au Piège), Frenetic arts a non seulement pu passer quelques minutes en sa compagnie et se pencher sur la nouvelle création du génie ibérique. El Bar : nouveau prétexte à une folle mise en scène est une véritable leçon de cinéma, un portrait au vitriol pour un réalisateur qui semble avoir des comptes à rendre avec certains de ses compatriotes.

Étrange Festival 2017: interview Jaume Balaguero

Le dimanche 10 septembre 2017 : Frenetic Arts a eu le plaisir de passer une petite demi-heure avec le réalisateur Jaume BALAGUERO, à qui l’on doit les excellents Rec, Darkness ou Fragile. Morceaux choisis.

Traque à Boston

Sur le papier, difficile de dissimuler l’écume au coin de nos lèvres avant d’insérer la galette. Les surdoués Trent Reznor (NIN) et Atticus Ross au score (Oscar de la meilleure musique pour The Social Network), Kevin Bacon, Mark Wahlberg (excellent), John Goodman ou Michelle Monaghan face caméra, le meilleur film de Berg selon Cinemateaser (pourtant auteur de Deepwater, Very Bad Things ou Du sang et des larmes)…

Aftermath

Le dernier rempart, Evasion… Autant de séries B jouissives prouvant que notre Terminator adoré s’emploie depuis quelques années à multiplier les rôles propres à lui offrir matière à s’épanouir. Quid donc de ce Aftermath dont la lecture du synopsis souffle pourtant le tiède, dès l’entame.