Archives de tags | portrait

Joe Dante : portrait à lire après minuit !

28 novembre 1946, Morristown, New Jersey. Joe Dante vient au monde. Fils de golfeur, il préfère les dessins animés projetés en première partie aux films eux-mêmes. Du moins jusqu’à la vision du Météore de la nuit de Jack Arnold. Fasciné par la science-fiction des années 50, Dante vit un choc qui se répercutera tout au long de son œuvre. Les Monstres attaquent la ville de Gordon Douglas en 1954, Planète interditede Fred McLeod Wilcox en 1956, tels sont les films de chevet du réalisateur.

Catherine Frot : portrait

A l’occasion de la sortie de Coup d’éclat, deuxième long métrage et polar noir réaliste de José Alcala, retour sur la carrière d’une actrice dont le charme mutin trouble le cinéma français depuis plus de trois décennies.

Portrait Jérémie Renier

Né le 6 janvier 1981 à Bruxelles de parents ostéopathes, Jérémie Renier se veut un artiste en devenir dès son plus jeune âge. Entre tournages de films en super 8, cours de théâtre et de mime, ou stages de jonglages, le futur lauréat du prix Jean Gabin se passionne dès sa plus tendre enfance pour le monde du spectacle.

Cédric Klapisch :portrait

Pour son nouveau film Ma part du gâteau, Cédric Klapisch, change de registre et passe au film social traité sous l’angle de la comédie avec, dans les rôles principaux, Karin Viard et Gilles Lellouche. Retour sur le parcours du réalisateur.

Javier Bardem: portrait

Acteur protéiforme par excellence, Javier Bardem n’hésite jamais à jouer avec son corps. Chez Amenabar pour Mar Adentro avec dix kilos de plus ou amaigri pour Newell dans L’Amour aux temps du cholera, le comédien est avant tout un physique. Un homme, viril, au faciès anguleux, à la puissance qu’on devine à peine assoupi (il a été capitaine de l’équipe espagnole de rugby). Elastique, il l’est aussi dans la vie. Stoppant net deux années durant sa carrière suite au succès de Jambon, jambon de Bigas Luna, il devient serveur dans un restaurant. Bien lui en a pris puisque son retour sur les écrans fut un véritable plébiscite autant critique que public. Coup de projecteur sur celui qui risque, grâce au très talentueux réalisateur de Babel et 21 grammes de mettre une nouvelle fois, tout le monde K-O.