Archives de tags | VIDE

Evil Dead

Notre avis : Ni aussi jouissif et attendu qu’aurait pu l’être Evil Dead 4, cette relecture habile bien qu’un peu trop révérencieuse n’a pas à rougir du résultat. Un film honnête, sanglant et bien calibré mais dont le manque d’originalité ne font que confirmer les propos du maitre Raimi : « c’était une fantastique histoire de fantôme qui méritait d’être à nouveau portée à l’écran, mais cette fois-ci avec de belles images, des effets visuels de qualité et un excellent son ».

Stoker

Lisse, érotique, précieux, sous-entendu, prétentieux, intriguant, prévisible, plastique… Difficile d’étiqueter avec certitude le nouveau rejeton du génial Park Chan-wook. Alternant autant les pépites inoubliables comme sa trilogie de la vengeance, J.S.A (à revoir de toute urgence !) ou 3 Extrêmes avec d’autres (mé)faits plus dispensables comme Thirst ou Je suis un cyborg, le producteur-scénariste aime brouiller les pistes et enfoncer les portes là ou on ne l’attend pas. Scénarisé par Wentworth Miller (souvenez-vous, le beau gosse de Prison Break à l’expressivité toute…relative), ce drame/thriller d’épouvante lorgne étonnamment vers nombres de ses illustres ainés.

TRANCE

Frôlement souvent la surenchère scénaristique (et stylistique), Boyle se fera peut être insulté de malhonnête ou de faussement malin. Bien qu’un peu prétentieux, son film souffle pourtant l’investissement total autant que la bonne volonté. Il risque toutefois de laisser nombre de spectateurs (critiques ?) dubitatifs, ce « récit-pieuvre » mettant souvent à mal nos certitudes de cinéphiles.

40 ANS MODE D’EMPLOI

Montrant du doigt de son regard unique les désidératas de la cellule familiale et les craintes inhérentes de la condition humaine (quelles soient sexuelles, politiques ou existentielles), Judd apatow se pose une fois encore en défricheur de tics, en analyste à la précision chirurgicale. Réussissant son pari grâce à un vrai talent d’écriture, le réalisateur nous livre une nouvelle fois sa vision acerbe mais bienveillante sur les déviances de nos psyché. Un film bourré d’humour et de scènes hilarantes plombé il est vrai par quelques longueurs.

Chimpanzés

Avis : Une voix off larmoyante, un scenario convenu ou une iconographie « Disneynature » bucolique, inutile d’aller plus loin, Chimpanzés est un produit calibré destiné aux bambins. Alternant toutefois avec doigté humour et émotion, nul doute que ce dernier trouvera son quota d’aficionados parmi les sorties cinéma des garderies et autres mercredi en famille. Un produit pas toujours honnête malgré tout tant son écriture frôle la caricature.